VRAI OU FAKE Non, la France ne ferme pas une usine de masques respiratoires pour la délocaliser

Capture d\'écran d\'un post Facebook annonçant à tort la fermeture d\'une usine de masques en Bretagne.
Capture d'écran d'un post Facebook annonçant à tort la fermeture d'une usine de masques en Bretagne. (CAPTURE ECRAN)

Le post Facebook en question s'appuie sur un article du quotidien régional "Ouest France" qui date de 2018.

Un article partagé sur Facebook, vendredi 20 mars, affirme qu’une usine bretonne de fabrication de masques respiratoires va fermer. Affiché comme ayant été rédigé la veille, il affirme qu'Honeywell doit être délocalisée en Tunisie, au beau milieu de l’épidémie de coronavirus Covid-19. Il s’agit d’extraits d’un article de Ouest-France qui dénonce le licenciement de 38 salariés. Mais cette information date en réalité de 2018. La Cellule Vrai du faux de franceinfo vous explique.

Une fermeture annoncée en mai 2018

En recherchant les mots-clefs "fermeture", "usine" et "Plaintel" sur Google, on retrouve l’article d’origine, publié sur le site de Ouest-France. Le titre est "Industrie. Honeywell confirme la fermeture de l’usine de Plaintel : 38 emplois menacés". On tombe également sur les mêmes phrases que celles de l’article partagé le 20 mars 2020. Pourtant, cet article date du 17 mai 2018.

Capture d\'écran d\'un papier publié par le site \"Ouest France\", le 17 mai 2018.
Capture d'écran d'un papier publié par le site "Ouest France", le 17 mai 2018. (CAPTURE ECRAN)

La fermeture de l’usine n’a donc pas lieu en pleine épidémie de Covid-19, mais il y a deux ans.

Vous êtes à nouveau en ligne