VRAI OU FAKE Non, cette photo ne montre pas des aides-soignantes adressant un doigt d’honneur aux électeurs d’Emmanuel Macron

Capture d\'écran d\'un tweet partagé le 22 mars 2020.
Capture d'écran d'un tweet partagé le 22 mars 2020. (CAPTURE ECRAN)

La publication originale est un message de remerciement aux citoyens "responsables".

Sur la photo, quatre aides-soignantes effectuent un doigt d’honneur. Un filtre violet est présent sur l'image ainsi que le commentaire "Pour toi qui vote Macron et qui nous applaudis à 20h". Elle a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, la photo a même été relayée par Vikash Dhorasoo, candidat à la mairie de Paris et tête de liste à la mairie du 18e arrondissement. Sa publication a été partagée 621 fois avant d’être finalement supprimée. Pourtant cette photo est un détournement. La Cellule Vrai du faux de franceinfo vous explique.

Un "message à ceux qui ne restent pas chez eux"

En effectuant une recherche d’image inversée, il est possible de retrouver la même photo partagée par un internaute. Le filtre violet et le message n'y sont plus. Le message envoyé est différent. Il s'agit d'un "petit message pour ceux et celles qui ne respectent pas le confinement", est-il écrit sur le tweet.

A aucun moment cette publication n’évoque les électeurs d’Emmanuel Macron. Il s'agit d'un "merci aux citoyens responsables" qui respectent le confinement ainsi que d'un "petit message pour ceux qui ne veulent pas rester chez eux". Contacté par franceinfo, l’administrateur de la page Facebook où a été publiée la photo originale, regrette que "cette photo ait été détournée à des fins politiques et haineuses".

Cela nous servira de leçon sur la dangerosité des réseaux sociaux. Nous nous sommes retrouvées au cœur d’une situation que nous ne voulions pas.Une des aides-soignantes
présentes sur la photo
à franceinfo

L’une des jeunes femmes sur la photo est aide-soignante dans la région Auvergne Rhône-Alpes. Elle indique à franceinfo que la photo avait été prise le 17 mars à 14h, "pendant la pause repas avec les collègues". Selon elle, les doigts d’honneur étaient destinés au coronavirus et non aux électeurs d’Emmanuel Macron comme l’ont écrit certains internautes. La photo a été partagée dans un premier temps sur son compte personnel, puis dans un groupe local et enfin sur le compte Facebook "Des mots pour soulager nos maux".

Le but du partage était "d’inciter encore plus les gens à rester chez eux", poursuit la jeune femme. Elle, qui qualifie ce détournement de "cauchemar", ne souhaite "pas cracher sur [le] président et les citoyens en cette période très compliquée". Pour tenter d’empêcher la diffusion de la photo détournée, l’aide-soignante à l’origine du cliché a publié une image sur le groupe Facebook de "gilets jaunes" intitulé "Cerveaux non disponibles", qui avait partagé la photo détournée. Sur la photo, il est écrit "Photo volée" en lettres rouges.

Une capture d\'écran de la réponse de l\'auteur du cliché à un post Facebook qui avait publié le détournement.
Une capture d'écran de la réponse de l'auteur du cliché à un post Facebook qui avait publié le détournement. (CAPTURE ECRAN)

Vous êtes à nouveau en ligne