Nièvre : une rave party clandestine inquiète les autorités

FRANCE 2

Une rave party interdite rassemble 4000 à 5000 participants dans le sud de la Nièvre. Elle pourrait durer jusqu’à mardi 14 juillet.

Dans un champ de Saint-Parize-le-Châtel, dans le sud de la Nièvre, lundi 13 juillet, plus de 4000 fêtards sont réunis pour faire la fête depuis près de 36 heures. Devant les enceintes, les corps se touchent et les visages se frôlent sans aucune précaution. Beaucoup veulent oublier l’épidémie de Covid-19 et pensent pouvoir se protéger. “De pouvoir se lâcher, ça fait du bien”, commente une fêtarde. “Je ne porte pas le masque, j’en porte tout le temps au travail. Ça enlèverait le côté festif, je trouve”, détaille une jeune femme.

Pas d’évacuation de force

Mais certains participants reconnaissent une prise de risque. “On aurait pu faire ça en septembre, on n'était pas obligé de faire ça, c’est sûr”, explique un raver, qui a pourtant fait le déplacement. Improvisée, cette manifestation a surpris les autorités. Et pour la préfète de la Nièvre, évacuer de force serait risqué, alors il a été décidé de mettre des masques à la disposition des fêtards. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne