Municipales : le coronavirus a changé la campagne

franceinfo

Avant le deuxième tour des élections municipales le 28 juin, les candidats sont en campagne mercredi 10 juin. Ils doivent respecter les mesures sanitaires. Comment faire campagne en pleine pandémie de coronavirus ? 


Avec la crise sanitaire, la campagne pour les municipales a changé de visage. S'installer dans un parc, c'est le choix du candidat centriste de Plaisir (Yvelines). Il mise sur des ateliers autour de l'environnement. "On est une liste aux municipales qui croit en l'écologie. Il n'y a rien de mieux que de démontrer que c'est simple au jour le jour", explique Patrick Ginter. 


Pas de réunion publique possible

D'un coté, une pièce de théâtre pour les enfants, de l'autre un tableau pour exposer des idées, toujours en petit groupe. En troisième position au premier tour, les écologistes arrivent à vélo dans un quartier de la ville. Cette liste joue son va-tout. Pas de réunion publique possible, alors ils ont fait le pari d'une tente recouverte de propositions qu'ils déplacent au fil des rues.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne