Métiers : les formations en ligne ont fait de nombreux adeptes durant le confinement

France 3

Il n’y a jamais eu, en temps de confinement, autant de télétravail, de téléconsultations médicales et de formations en ligne. Le confinement a été l’occasion de se former à de nouveaux métiers, avec de nouvelles méthodes.

Depuis le début du confinement, Émilie est au chômage partiel. Commerciale dans la grande distribution, la jeune femme en a profité pour accélérer depuis chez elle sa formation en anglais. Avant sa fermeture à cause du confinement, Émilie se rendait dans un centre d’apprentissage à Montpellier (Hérault), du groupe Studi. L’organisme avait dans ses cartons un projet de formation à distance, qui nécessité oblige, est devenu réalité. 

Une petite révolution dans le secteur

Le jour d’après, le centre estime qu’un tiers de ses stagiaires sera formé à distance. Dans ses locaux, la méthode n’a rien de nouveau. Parmi ses 25 000 stagiaires, Alexane, basée à Rouen (Seine-Maritime), au chômage également à cause du confinement. L’activité du centre a fait un bond en avant en termes de volume de formations et d’inscriptions. De la téléformation dispensée en télétravail. Il a fallu s’adapter. Dans le secteur de la formation, le confinement a donc entraîné une petite révolution. Surfant sur ce changement, le centre Studi a aujourd’hui besoin de recruter 90 salariés sur Montpellier. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne