Mesures de restriction : l'indignation des maires

Des élus locaux dénoncent le manque de concertation du gouvernement suite à l'annonce des nouvelles mesures de restriction mercredi 23 septembre par le ministre de la Santé. 

Après l'annonce des nouvelles mesures de restriction contre le Covid-19, dont la fermeture des bars et des restaurants, des élus locaux dénoncent le manque de concertation du gouvernement. Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, ne cache pas son désaccord sur la méthode. "Comment comprendre que d'un côté il y a un assouplissement du protocole sanitaire dans les écoles et que de l'autre côté à Paris il faut fermer les bars à partir de 22h ?", se demande-t-elle. La maire (EELV) de Marseille (Bouches-du-Rhône), Michèle Rubirola, a quant à elle déclaré sur Twitter que "rien dans la situation sanitaire ne justifie cette annonce". 

"Les concerter ne veut pas forcément dire tomber d'accord"

Marseille réclame un délai de dix jours avant la mise en œuvre des mesures, mais le gouvernement n'y est pas favorable. A Nice (Alpes-Maritimes), le maire (LR) Christian Estrosi réclame "la mise en place d'un protocole à l'identique de ce que nous trouvons dans les théâtres et les cinémas", sans "horaires restrictives". En réponse, le ministre de la Santé assume. "Les concerter ne veut pas forcément dire tomber d'accord", a tranché Olivier Véran jeudi 24 septembre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne