Vienne : une entreprise recycle les masques à usage unique

Lutter contre le virus engendre également des tonnes de déchets plastiques. A Châtellerault dans la Vienne, une entreprise récupère les masques usagés pour les transformer en matière première.

Les masques à usage unique sont obligatoires, et leur consommation va exploser. A Cannes, un plongeur s’attend à en trouver encore plus au fond de la baie dans les prochaines semaines. Pour limiter cette pollution, une start-up de Châtellerault (Vienne) a commencé à recycler les masques. 50 points de collecte en trois semaines et déjà 20 000 masques usagés ont été récupérés. "Ça fait déjà une bonne quantité, après on verra au fur et à mesure ce qu’on récupérera en pharmacie, et dans les entreprises où on a déposé des bornes", confie Émeline Clerc, accompagnatrice d’insertion.

Un processus de désinfection avant la transformation

Dans l’atelier, les masques restent quatre jours en quarantaine avant d’être broyés et désinfectés dans un tunnel à rayon ultraviolet. Jusqu’ici peu recyclable, le polypropylène contenu dans le masque est mélangé à du plastique pour être transformé en objet, comme des ouvre-portes ou des visières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne