VIDEO. Covid-19 : "La quasi-totalité des masques industriels grand public" restent valides, pas les masques faits maison, confirme Olivier Véran

FRANCEINTER / RADIOFRANCE

"À ce stade", le masque FFP2 n'est pas nécessaire, indique le ministre de la Santé. Selon les scientifiques, "si deux personnes portent un masque filtrant à 90%, l'efficacité est la même que si une personne porte un masque FFP2 et l'autre, un masque classique".

"Tous les masques dont le pouvoir filtrant est filtrant à 90% restent valides", a indiqué mardi 19 janvier sur France Inter Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, à la suite d'une recommandation du Haut conseil de la santé qui vise à faire face au développement du variant anglais du Covid-19. 

"Comme ce n'est pas marqué sur les masques, je vais donner une indication : la quasi-totalité des masques industriels grand public ont des capacités filtrantes supérieures à 90%, c'est ce qu'on appelle les masques grand public de niveau 1. En revanche, le masque artisanal qu'on fabrique chez soi avec la meilleure intention, en respectant les normes Afnor pour le Haut conseil de santé publique n'offre pas nécessairement toutes les garanties nécessaires", explique le ministre de la Santé. 

Interrogé sur les pays qui exigent désormais le port de masques FFP2, Olivier Véran répond qu'à "ce stade, nous ne changeons pas les recommandations (…) Ce que nous disent les scientifiques et le Haut conseil de la santé publique, c'est que si deux personnes portent un masque filtrant à 90%, l'efficacité est la même que si une personne porte un masque FFP2 et l'autre, un masque classique".

Vous êtes à nouveau en ligne