Rave-party en Lozère : les habitants "vivent mal cette arrivée massive de gens qui ne respectent aucune règle de santé ni de sécurité", affirme la préfète

Une rave-party dans le parc national des Cévennes en Lozère, le 10 août 2020.
Une rave-party dans le parc national des Cévennes en Lozère, le 10 août 2020. (PASCAL GUYOT / AFP)

Valérie Hatsch a pris, dimanche, un arrêté pour imposer le port du masque aux participants de cette fête en plein air. Elle va également mettre disposition des tests de dépistage du coronavirus à la sortie du site.

Un nouveau rassemblement de fêtards non programmé se tient depuis ce week-end en Lozère. Valérie Hatsch, préfète du département, a expliqué, lundi 10 août sur franceinfo, craindre des dégradations sur place. "Un certain nombre de clôtures ont été détruites pour pénétrer sur les terrains qui appartiennent à trois agriculteurs. Des plaintes ont été déposées tout au long de la journée."

15 000 masques distribués 

"Il sont effectivement arrivés de manière massive, inopinée et organisée. On évalue entre 5 000 et 7 000 personnes au maximum ceux qui ont participé à cette rave-party, indique Valérie Hatsch. La préfète de Lozère se veut rassurante : "Ils subissent un certain nombre de tests, on s'assure qu'ils sont en état de conduire au moment du départ, tout en préconisant de verbaliser tout ce qui a été fait en dégradations. On veille à préserver ce territoire qui est sur le parc national des Cévennes."

Ce qu'ils font est totalement interdit et danser à plus de 5 000 personnes, c'est tout ce qu'il ne faut pas faire en cette période.Valérie Hatsch, préfète de Lozèreà franceinfo

La préfecture de Lozère a également décidé de mesures spécifiques liées au coronavirus : "J'ai pris hier soir un arrêté pour imposer le port du masque, nous avons fait livrer 15 000 masques sur place, nous avons distribué du gel hydroalcoolique et je vais faire en sort de pouvoir mettre à disposition dès demain matin pour ceux qui sont sur le départ la possibilité de pouvoir procéder à des tests sur place."

Valérie Hatsch se fait la porte-voix des habitants du département : "Les Lozériens ont été très attentionnés par rapport aux consignes, ils ont fait attention, ils ont porté les masques et c'est vrai qu'ils vivent particulièrement mal cette arrivée massive avec des gens qui ne respectent aucune des règles ni de santé ni de sécurité et qui bafouent tout ce qui a été fait", affirme la préfète.

Vous êtes à nouveau en ligne