Port du masque : des règles à géométrie variable

France 2

Le masque est désormais obligatoires dans plus de 13 000 communes. Une règle stricte mais qui demeure floue pour beaucoup de Français.

Depuis vendredi 28 août au matin, le masque est obligatoire à Paris pour tous les piétons et les conducteurs de deux-roues, mais finalement pas pour les cyclistes et les coureurs. Certains Parisiens se sont réveillés perdus. "Il faut peut-être le garder un peu quand même. Je ne sais pas donc je le garde à moitié en fait", sourit une passante. Dans plusieurs quartiers, les agents de la mairie patrouillent pour rappeler les habitants distraits à leurs nouvelles obligations.

Un rétropédalage de la part de la préfecture

En toute dernière minute, la préfecture a décidé de dispenser les cyclistes de porter le masque. Même les agents de la ville s'y perdent, quitte à faire leurs propres règles. La préfecture a rétro pédalé suite à des pressions de la mairie, qui craignait de voir les cyclistes se reporter sur les transports en commun déjà saturés. Elle a également voulu défendre sa politique en faveur du vélo. Pour les piétons et les deux-roues, après la pédagogie, des sanctions sont prévues. Ils s'exposent à 135 euros d'amende en cas de non-respect du port du masque.


Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne