Coronavirus : vers une généralisation du port du masque

franceinfo

À Toulouse (Haute-Garonne), le masque sera obligatoire partout à partir de vendredi 21 août. De plus en plus de maires réclament cette mesure.

"On ne peut pas mettre le pays à l'arrêt parce que les dommages collatéraux d'un confinement sont considérables" : les mots d'Emmanuel Macron à nos confrères de Paris Match prouvent la volonté du président de la République d'éviter un confinement généralisé. Pourtant, le nombre de contaminations quotidiennes au coronavirus est en hausse et de plus en plus de foyers épidémiques sont repérés. Alors, pour tenter d'enrayer la propagation du virus, Emmanuel Macron a également confié à Paris Match vouloir "généraliser le port du masque lorsque c'est nécessaire", détaille Lucile Devillers, journaliste à France Télévisions, sur le plateau du journal de 23 heures de franceinfo, mercredi 19 août.

Creil, dans l'Oise, a franchi le cap

Le port du masque se généralise d'ailleurs de plus en plus. Il est déjà obligatoire, de façon partielle ou totale, dans un tiers des villes du pays. C'est la ville de Creil, dans l'Oise, qui va franchir le cap en première en imposant le port du masque en permanence. Creil a été imitée par Toulouse (Haute-Garonne), qui généralise également le port du masque à partir du vendredi 21 août. Dans ces villes, le seul moment où on ne porte pas de masque est lorsque l'on se retrouve chez soi, conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne