Coronavirus : Valérie Gomez Bassac, députée LREM du Var, appelle à la vigilance

FRANCEINFO

L’épidémie de coronavirus reste active en France. Députée LREM du Var, Valérie Gomez Bassac souhaite que le port du masque soit respecté et que les consignes sanitaires soient réellement appliquées.

Le coronavirus circule encore activement en France. Pour faire face, plusieurs villes prennent la décision d’imposer le port du masque dans certaines zones. Députée du Var, Valérie Gomez Bassac confirme que des villes du département l’ont fait. Elle appelle au respect de ces arrêtés afin d’éviter une relance de l’épidémie et s’inquiète de certaines soirées où les conditions sanitaires laissent à désirer comme cette rave party en Lozère où des milliers de personnes étaient réunies.

Elle se réjouit de l’aide française au Liban

Valérie Gomez Bassac est également revenue sur l’aide fournie par le gouvernement français auprès du Liban. Des produits de première nécessité ont été envoyés, les donateurs internationaux devraient, eux, offrir près de 250 millions d’euros d’aide. La France a promis 30 millions d’euros, mais sous certaines conditions. "C’est un beau geste et puis ça exprime toute la solidarité que nous voulons témoigner vis-à-vis de ce pays donc c’est important. Le président de la République a été très clair : il joue un rôle de coordinateur entre les différents Etats, avec l’ONU, avec la Banque mondiale. Et ce n’est pas un chèque en blanc : c’est-à-dire qu’il y a des engagements qui vont être pris. On ne peut pas se prévaloir d’une aide internationale et dans le même temps continuer à mener la politique qui est rejetée par les citoyens", déclare-t-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne