Coronavirus : l'État décide de serrer la vis

Jean Castex a appelé, mardi 11 août, les Français à se ressaisir pour éviter une reprise de l'épidémie. Il a dévoilé une série de mesures afin d'enrayer la hausse des contaminations.

Les chiffres ne sont pas très bons. Le Premier ministre a fait un comparatif entre fin juillet et maintenant, mardi 11 août. On comptait alors 1 000 cas par semaine contre 2 000 aujourd'hui. Il y avait également seulement cinq clusters découverts par jour contre cinq fois plus un mois plus tard. Autre signal d'alerte, le seuil de vigilance fixé à 20 cas pour 100 000 habitants. Il devrait être dépassé la semaine prochaine en atteignant 50 cas par habitant dans certaines régions.

Port du masque qui tend à se généraliser

Des voyants au rouge qui rappellent de mauvais souvenirs comme le confinement. "Nous nous exposons à un risque élevé de reprise de l'épidémie qui sera difficile à contrôler. Nous l'avons déjà subi, tout le monde s'en souvient. Personne ne souhaite le vivre à nouveau", a-t-il déclaré. Des mesures ont donc été annoncées : étendre au maximum le port du masque dans les lieux publics, mais également le port du masque dans les entreprises dès la rentrée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne