Coronavirus : à Rouen, une association distribue des masques aux plus démunis

FRANCE 2

Face à la hausse du nombre de cas de Covid-19, les mesures de protection continuent de se durcir, comme le port du masque. Une dépense nécessaire, mais qui pèse lourd dans le budget de certains Français.

Depuis le 16 mars, un centre d’accueil de jour de Rouen (Seine-Maritime) maintient ses actions solidaires au pied de sa porte. Tous les midis, les plus démunis peuvent repartir avec un repas et un masque, une denrée aussi précieuse qu’onéreuse. Obligatoire dans certaines rues et dans les lieux publics, le masque s’ajoute désormais à la longue liste des besoins essentiels. ”135 euros pour en acheter, c’est un quart de ce que je gagne”, témoigne un homme. 

11 600 masques à disposition des plus vulnérables 

Franck, l’éducateur du centre, distribue ainsi une cinquantaine de masques par jour. L’occasion également de faire un peu de pédagogie. ”Quand on est exclu, on est aussi exclu de l’information. Nous, on rentre chez nous, on allume la télévision et on entend qu’il faut mettre le masque, on nous explique pourquoi”, souligne-t-il. La préfecture de Seine-Maritime a ainsi mis à disposition 11 600 masques à destination des publics les plus vulnérables.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne