Consommation : les masques débarquent sur le marché de la contrefaçon

FRANCE 2

Les douanes ont saisi plus de cinq millions d’objets contrefaits en 2020. Les douaniers ont découvert cette année de nombreux produits liés à la crise sanitaire, comme les masques ou le gel hydroalcoolique. 

Avec l’épidémie de Covid-19, de nouveaux articles ont été interceptés en 2020 par les douanes. "Des masques, il y en a eu énormément d’importés en 2020, (…) des tondeuses (...). Ce sont des produits dont on a vu une inflation d’importation au moment du confinement, puisque beaucoup de nos concitoyens ne pouvaient pas aller chez le coiffeur", explique Philippe Legué, directeur inter-régional des douanes Paris-Aéroport. Les produits ont été confisqués et détruits par les douanes. La contrefaçon est punie d’une amende et d’une peine d’’emprisonnement, dans les cas les plus graves. 

Des masques non conformes 

En France, 5,6 millions de produits ont été saisis en 2020, soit 20% de plus qu’en 2019. Ces produits peuvent parfois être dangereux, notamment dans le cas des masques chirurgicaux. "L’objectif du contrôle, c’est de s’assurer vraiment que le consommateur qui porte le masque porte un produit qui est conforme aux normes, et donc qu’il peut porter en toute sécurité", expliquait au mois de décembre Sophie Plante, chef du bureau des douanes de Roissy-Charles de Gaulle (Val-d’Oise). 272 000 masques ont ainsi été saisis l’an dernier, la plupart pour non-respect des normes de qualité. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne