Bas-Rhin : les élus s’opposent à la préfecture sur le port du masque obligatoire

FRANCE 3

Depuis le samedi 29 août, le port du masque est obligatoire à Strasbourg et dans les communes du Bas-Rhin de plus de 10 000 habitants. Comment la mesure est-elle prise à Hoenheim, l’une des villes concernées ? 

Après Paris, Marseille ou encore Toulouse, c’est au tour de Strasbourg et sa région d’être concernée par l’obligation du port du masque en extérieur. Les communes de plus de 10 000 habitants du Bas-Rhin doivent appliquer la règle depuis le samedi 29 août. La journaliste Marie Coulon se trouvait dans la ville de Hoenheim, à la mi-journée. "C’est une mesure qui ne fait pas l’unanimité en tout cas du côté des élus, ni sur le fond, ni sur la forme", précise-t-elle. 

"Une décision prise à l’unilatérale" 

"Certes, la préfecture évoque une accélération inquiétante de l’épidémie notamment chez les jeunes avec encore 91 nouveaux cas pour 100 000 habitants détectés cette semaine dans le département. Mais la plupart des maires des 13 communes concernées évoquent une décision prise à l’unilatérale sans véritable concertation. La maire écologiste de Strasbourg parle même d’une obligation peu pertinente, peu efficace, elle a d'ores et déjà annoncé qu’elle ne mobiliserait pas la police municipale sur d’éventuels contrôles", raconte la journaliste de France 3. Du côté des habitants, en revanche, c’est plutôt la résignation qui prime. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne