Coronavirus : le Maroc reconfine Tanger après l'apparition de nouveaux foyers de contamination

La baie de Tanger (Maroc), le 12 octobre 2018.
La baie de Tanger (Maroc), le 12 octobre 2018. (MAXPPP)

Depuis lundi midi, les déplacements à l'intérieur de la ville, comme les sorties à l'extérieur, sont de nouveau soumis à "une autorisation exceptionnelle délivrée par les autorités locales".

Environ un million d'habitants sont concernés par ces restrictions. La ville de Tanger, située dans le nord du Maroc, a été reconfinée lundi 13 juillet après l'apparition de foyers de contagion de coronavirus, ont annoncé les autorités.

Depuis midi (13h à Paris), les transports publics sont suspendus, les cafés, centres commerciaux, marchés et espaces publics fermés, et les contrôles renforcés, afin que les habitants ne quittent leur domicile "qu'en cas de nécessité extrême", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Les déplacements dans la ville, comme les sorties à l'extérieur de Tanger, sont de nouveau soumis à "une autorisation exceptionnelle délivrée par les autorités locales".

Les frontières restent fermées

Cette décision a été prise "après l'apparition de nouveaux foyers épidémiques de nouveau coronavirus" afin d'"endiguer [s]a propagation", ajoute le communiqué.

Les autorités du royaume ont d'abord imposé des restrictions dans certains quartiers de Tanger, dans la nuit de dimanche à lundi, avant d'élargir les mesures à toute la ville.

Cette annonce intervient alors que le Maroc a accéléré son déconfinement le mois dernier en rouvrant les cafés, restaurants et commerces, ainsi qu'en autorisant la reprise du tourisme intérieur. Les frontières demeurent cependant fermées "jusqu'à nouvel ordre", sauf pour les Marocains bloqués à travers le monde et les résidents.

Vous êtes à nouveau en ligne