Marine Le Pen : “Si nous avions suivi le bon sens depuis trois mois, nous ne serions pas aussi inquiets”

FRANCE 2

Marine Le Pen est l’invitée du 20 Heures du dimanche 19 avril. Elle évoque la crise du coronavirus et sa gestion par le gouvernement.

Pour sortir de la crise provoquée par le coronavirus, la présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, dit avoir “confiance dans le bon sens” et dans ce qu’elle voit des expériences menées dans des pays étrangers. “Je pense que si nous avions suivi le bon sens depuis trois mois, nous ne serions pas aussi inquiets, ce soir, sur notre capacité à rattraper trois mois de multiplications d’erreur”, s’insurge-t-elle, le déconfinement dans le viseur, dimanche 19 avril.

“Tester, isoler et traiter”

Jouant son rôle d’élue de l’opposition, la députée du Pas-de-Calais rappelle qu’elle a réclamé dès le 29 janvier “la fermeture des frontières aux gens qui venaient des pays touchés” par le Covid-19. “Et dès le 11 février, à l’Assemblée nationale, j’évoquais la pénurie de masques et la pénurie de médicaments”, ajoute Marine Le Pen. Pour elle, une stratégie claire aurait dû être adoptée : “Tester, isoler et traiter”.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne