Malades chroniques : une campagne lancée pour les inciter à retourner consulter

FRANCE 2

Alors que les cabinets médicaux ont été désertés pendant le confinement, un sondage révèle que la tendance a continué après le déconfinement. Depuis le 11 mai, 41% des malades chroniques n'ont pas voulu ou n'ont pas pu consulter.

Après une chute en novembre dernier, une patiente a développé une pathologie chronique : une tendinite. Les séances de rééducation ont été suspendues à cause du confinement, mais son état s'est aggravé. Jeudi 11 juin, elle revoit un médecin pour la première fois. Si beaucoup de malades chroniques retournent chez le médecin, 41% d'entre eux n'ont toujours pas consulté depuis la fin du confinement.

Une crainte d'attraper le virus chez certains malades

Certains craignent encore d'attraper le virus, comme le constate une rhumatologue parisienne. "C'est fréquent que l'on soit amené à voir des patients qui ont dû attendre pour avoir un diagnostic et un traitement", explique le docteur Valérie Briole. Pour inciter les malades chroniques à consulter de nouveau, la Fédération française des diabétiques et quatre autres structures lancent la campagne "Revoir son médecin".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne