Loire-Atlantique : un château transformé pour accueillir les malades les plus précaires

France 2

Près de Nantes (Loire-Atlantique), le château de la Plinguetière, qui accueille habituellement des séminaires, a été transformé en centre d’hébergement pour les malades du coronavirus les plus précaires.

C’est un lieu idyllique : le château de la Plinguetière et ses chalets, à Saint-Aignan-Grandlieu (Loire-Atlantique), près de Nantes, au cœur d’un domaine verdoyant de 8 hectares. Mais depuis le début du confinement, plus de mariage ni de réception. L’État a réquisitionné les lieux pour en faire un centre d’hébergement d’urgence. Chaque jour, des SDF et des migrants suspectés d’être infectés sont accueillis. Pour accompagner ces personnes précaires, un médecin et une infirmière bénévole sont sur le pont.

Chaque patient ausculté deux fois par jour

Masques, blouses, gants, charlottes, lunettes… Ils s’équipent de la tête aux pieds avant chaque visite. Parmi les personnes accueillies ici, Jonas. Cet Érythréen est arrivé ici jeudi 9 avril. Il a une toux persistante. Il vivait dans un squat à Nantes lorsqu’il a eu ses premiers symptômes. Les soignants auscultent chaque patient deux fois par jour. Une surveillance pendant 14 jours minimum. Ce sont les bénévoles de la protection civile qui s’occupent des départs et des arrivées, mais aussi de la vie quotidienne sur le site. Ils sont présents 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Les équipes du centre s’attendent à recevoir plus de patients dans les prochains jours. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne