Les Français bloqués à l'étranger, la "bataille des masques"... Le "8h30 de franceinfo" avec Jean-Yves Le Drian

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le ministre des Affaires étrangères était l'invité de franceinfo vendredi matin. 

Alors que la France est confinée pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, des Français se retrouvent bloqués à l’étranger en raison de la crise du Covid-19, a annoncé vendredi 20 mars sur franceinfo le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Il leur demande de faire "preuve de patience et de sang-froid".

>>> Suivez les dernières informations liées à l'épidémie de coronavirus 

Pour les touristes bloqués, "l''objectif, c'est bien de les faire tous rentrer au pays. Il est hors de question de les laisser sur place". Cependant, le ministre n’a pas pu donner d’échéance précise, évoquant simplement des rapatriements "le plus vite possible". Evoquant le cas du Maroc, où les frontières ont été fermées et les vols annulés vendredi dernier, Jean-Yves Le Drian parle d'"une coopération qui n’est pas simple, parce que [les autorités marocaines] ont leurs propres préoccupations". Sur les 20 000 Français bloqués là-bas, 17 000 ont été rapatriés en une semaine, selon le ministre.

Concernant les pays où la coopération est plus difficile comme les Philippines, les Canaries, Madère ou encore la République Dominicaine, "il faudra sans doute des dispositions spécifiques", reconnaît Jean-Yves Le Drian, qui assure que les Français présents dans ces pays "seront informés des dispositifs" pris par le Quai d’Orsay. Dans le cadre de ces rapatriements, les billets sont à la charge des intéressés, avec des mesures prises par le ministère pour "éviter qu’il y ait de la spéculation sur les billets". 

Concernant les trois millions de Français installés durablement à l’étranger, ils sont invités "dans la mesure du possible, à rester chez eux, sauf pour les urgences sanitaires qui pourraient être répertoriées auprès des consulats ou des ambassades", poursuit Jean-Yves Le Drian. 

"La bataille des masques a commencé"

Alors que des livraisons de masques arrivent en provenance de Chine, le ministre concède que "la France n'avait pas fait l'effort nécessaire pour avoir des stocks stratégiques". Interrogé sur l'arrivée en France d'un million de masques en provenance de Chine, Jean-Yves Le Drian précise qu'"en réalité, c'est un rendu pour un prêté. Lorsqu'il y a eu la crise de Wuhan nous avons nous-même adressé à la Chine des équipements (…). Il y avait des masques, ils nous renvoient beaucoup plus de masques que ce que nous leur avions prêté. Donc, c'est une bonne chose."

"Pour le reste, la bataille des masques a commencé", explique Jean-Yves Le Drian. Le ministre indique que la France est en discussion avec "plusieurs pays disponibles" pour livrer des masques, sans les citer nommément.

Vous êtes à nouveau en ligne