Les appels pour enfance en danger ont explosé durant le confinement

FRANCE 2

Le 119, le numéro d’urgence pour l’enfance en danger, tire le bilan de la période de confinement. Le nombre d’appel a plus que doublé par rapport à l’an dernier.

Entre le 18 mars et le 10 mai, le numéro d’urgence de l’enfance en danger 119 a reçu 97 542 appels, c’est 35 000 de plus que l’année dernière. C’était ce qui était redouté avec le confinement. Pour Violaine Blain, la directrice de Enfance en danger, "l’entre soi, la promiscuité, propres au confinement, ont eu des effets délétères certains, dans des familles qui étaient déjà maltraitantes ou négligentes".

Baisse des appels pour violence sexuelle

Les trois principaux signalements sont la négligence envers l’enfant, les violences physiques et les violences psychologiques. En revanche, les violences sexuelles ont largement diminué. Autre fait marquant, de nombreux signalements viennent de voisins, des mineurs eux-mêmes ou de camarades de classe via les réseaux sociaux. Les demandes d’intervention des forces de l’ordre ont augmenté de 113%. En France, un enfant meurt tous les quatre jours sous les coups de ses parents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne