Le tourisme, secteur sinistré par le coronavirus

Certains secteurs restent dans le flou après la prolongation du confinement, comme l'hôtellerie ou la restauration. Les acteurs craignent une catastrophe, comme à Nice dans les Alpes-Maritimes.

Il est plagiste à Nice (Alpes-Maritimes) et le week-end de Pâques aurait dû lancer sa saison. Mais sans clients, il se retrouve bien seul. Avec l'épidémie du Covid-19, il criant le pire. "Cela fait plus de quarante ans que je suis sur la plage et je n'ai jamais vu ça. On a eu des mauvaises périodes pendant la guerre du Golfe. Et, quand il y a eu l'attentat, il y a eu une baisse très importante, mais c'est reparti relativement vite. Mais là, quand il n'y a personne sur une période aussi longue, c'est du jamais-vu", raconte René Colomban, plagiste.

Réouverture avant l'été ?

Les 14 employés permanents de René Colomban ont été placés en chômage partiel, tandis que le recrutement des saisonniers a été gelé. "J'aurai dû déjà embaucher 6 personnes de plus, les plagistes, les maîtres-nageurs, etc, pour attaquer la saison, jusqu'à 35 à 40 personnes d'ici le mois de juin", se désole t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne