VRAI OU FAKE Le tabac protège-t-il du coronavirus ?

TV5MONDE

On les annonçait comme une des populations les plus à risques. Logique, quand on parle d'une maladie respiratoire. Et pourtant, selon plusieurs études, les fumeurs seraient moins infectés par le coronavirus. Beaucoup moins. Pourquoi ? Est-ce une hypothèse crédible ? Eléments de réponse.

Les fumeurs sont-ils moins touchés par le coronavirus ? Depuis février, plusieurs études sèment le doute.

En France, par exemple : fin Mars, l’institut Pasteur teste des 100aines de personnes dans un cluster de l’Oise. Dans cette population, 28% des non fumeurs sont infectés par le Covid, contre 7% des fumeurs seulement. C’est 4 fois moins…

Autre enquete, même conclusion : alors qu’en France, on estime qu’un adulte sur 4 fume tous les jours, à l’hopital Pitié Salpetriere,  a Paris, sur près de 500 malades du coronavirus, moins de 5%, seulement, étaient des fumeurs quotidiens.

Le professeur Zahir Amoura, qui a mené cette enquête, confirme.

" Quand on regarde le nombre de fumeurs dans cette population-là, on a à peu pres 4 a 5% de fumeurs. Mais si on compare avec des gens de même âge, de même sexe que la population générale… les fumeurs, ils font le covid 80% de fois moins que les non-fumeurs.

Donc le fait de fumer, par rapport au Covid, ça donne un caractère protecteur.

On n’est pas du tout en train de dire qu’il faut fumer. Mais ça veut dire qu’il y a dans la fumée de cigarette quelque chose qui protège contre l’infection par le Covid. »

Et ce quelque chose, ce serait la nicotine - parce que la nicotine se fixe un peu partout dans le corps, et notamment dans les bronches, sur des récepteurs nicotiniques… et ça créerait une sorte d’embouteillage qui empêcherait le coronavirus de se fixer et de rentrer dans la cellule. C'est ce qu'explique le tabacologue Bertrand Dautzenberg.

"C’est comme si cette porte était bloquée, chez les fumeurs. Une des hypothèses c’est qu’il y a une proximité du récepteur de la nicotine, en particulier les Alpha-7, récepteurs de la nicotine, qui soit juste à côté et qui bouche la porte.  Un peu comme si, devant une serrure, y avait un truc qui dépassait et qu’on pouvait pas rentrer la clé dans la serrure… non pas que la serrure ait changé, mais qu’on eut pas rentrer la clé dedans.

Toutes les études sont concordantes. Certains de mes collègues n’arrivent pas à accepter ça mais pour moi, c’est une évidence et d’autres données vont le confirmer bientot »

Plusieurs études cliniques sont en cours…

Mais comme vous venez de l’entendre, encenser d’ores et déjà la nicotine, ça en fait tousser beaucoup… L’Oms et le haut conseil de la santé publique en France, notamment… Ils expliquent que ces études sont discutables, qu’elles ne sont pas des preuves scientifiques, que le tabagisme, de ce que l’on sait, est un facteur aggravant pour le coronavirus…

Bref, qu’il ne faut pas s’emballer, entre autres parce que c’est dangereux. C'est l'avis du professeur Ivan Berlin

« Clairement c’est irresponsable parce qu’on n’a pas de preuves.

Prendre de la nicotine quand on est non-fumeur… c’est toxique chez les non-fumeurs.

  • c’est ce qui se passe, déjà ?
  • L’agence du médicament a fait un décret il y a une 10aine de jours pour empêcher le mésusage de la nicotine. Donc la délivrance de la nicotine et des substituts nicotiniques a été limitée dans les pharmacies. Il n’y a aucune preuve que ça protège, aucune »

Bref, ne vous jetez pas sur des patches a la nicotine, ça peut avoir des conséquences sur la santé… et encore plus, n’allumez pas votre 1ere cigarette…

D’abord parce que l’efficacité de la nicotine n’est encore qu’une hypothèse - sérieuse, mais qu’une hypothèse - et surtout, parce que le tabac est un tueur en série, bien pire que le coronavirus… avec 8 millions de morts chaque année dans le monde.

Vous êtes à nouveau en ligne