Le rendez-vous du Particulier. Vos revenus sont à déclarer aux impôts même avec le prélèvement à la source

La déclaration de revenus, on n'a pas vraiment la tête à ça, en cette période de confinement forcé. Frédérique Schmidiger a enquêté pour "Le Particulier", le mensuel patrimonial du groupe "Le Figaro". Quelques dates qui changent, et l'arrivée de la déclaration tacite ou automatique.

Quelques petits changements dans notre prochaine déclaration de nos revenus. Frédérique Schmidiger a enquêté pour Le Particulier, le mensuel patrimonial du groupe Le Figaro.

franceinfo : qu'est-ce que la crise actuelle change pour la déclaration de revenus ?  

Frédérique Schmidiger : À part le fait qu’on n’a vraiment pas la tête à se plonger dans sa déclaration et qu’on ne pourra pas aller dans son centre des impôts, finalement assez peu de choses : essentiellement les dates auxquelles il faut avoir fait sa télédéclaration, qui ont été repoussées de 15 jours. Si vous déclarez par internet, vous avez jusqu’au 4 juin 2020 si vous habitez dans les départements 1 à 19 ou à l’étranger, jusqu’au 8 juin pour les départements 20 à 54, et jusqu’au 11 juin pour les départements 55 à 976. Deux petites précisions, faites attention : le découpage des départements cette année a été modifié. Et ce qui compte, c’est l’adresse de votre résidence principale au 1er janvier 2020.

Pour ceux qui déclarent encore sur papier, c’est un mois de plus que d’habitude qui vous est accordé. Vous avez jusqu’au 12 juin à 23h59, le cachet de la Poste faisant foi. Enfin, un mot pour les indépendants et les professions libérales. Les dates de déclaration des revenus professionnels par internet, qui tombent en principe en mai, ont été décalées au 30 juin.  

Pour la plupart des Français aujourd'hui, la déclaration se fait en ligne ? On ne reçoit même plus forcément de formulaire papier ?  

Effectivement, et ça n’a pas de lien avec le coronavirus. Il était déjà prévu de supprimer le papier. Cette année, si l’an dernier vous avez fait votre déclaration par internet, vous ne recevrez plus rien dans votre boite aux lettres. Il faut aller dans votre espace personnel sur le site impots.gouv.fr.  

Le papier ça reste quand même assez pratique pour avoir une vue d’ensemble de toutes les rubriques de la déclaration. Si ça vous manque, vous pouvez les retrouvez en ligne sur le site des impôts. Le plus simple, c’est d’aller dans la barre de recherche tout en haut de la page d’accueil et de taper 2042. J’en profite pour rappeler que si tous les Français sont maintenant censés déclarer leurs revenus en ligne, il y a toujours des exceptions pour les personnes qui n’ont pas de connexions internet, ou pour les personnes âgées qui ne peuvent pas se servir des outils numériques.  

Mais ce serait bien, si elles sont des proches qui peuvent leur donner un coup de main, de se créer un espace personnel sur impots.gouv.fr. Cela permet de dialoguer avec les agents des impôts si on se pose des questions, en passant par la messagerie protégée. Pour l’avoir fait, ça marche plutôt bien avec des réponses précises et assez rapides. Ce sera sans doute plus facile que d’appeler son centre dont les lignes risquent d’être débordées.    

Maintenant il y a le prélèvement à la source. Mais on doit quand même remplir cette déclaration ?  

Oui, parce que le prélèvement à la source, ce n’est qu’une modalité de paiement de l’impôt. La déclaration sert toujours à deux choses :
- à connaître le montant exact de vos revenus imposables pour l’année 2019 et donc à calculer l’impôt réellement dû.
- Et à actualiser le taux du prélèvement à la source, appliqué à partir de septembre.

Il faut avoir en tête que si vous n’avez pas demandé à actualiser votre taux dans l’année, on vous applique aujourd’hui un taux calculé à partir de vos revenus de 2018 ! C’est donc la déclaration qui va permettre de savoir si les retenues à la source et les acomptes que vous avez déjà payés en 2019, correspondent bien à votre impôt. Si vous avez trop payé, vous serez remboursé cet été. Sinon vous paierez un complément à l’automne. Vous le saurez tout de suite si vous déclarez en ligne. C’est indiqué à la fin.  

Il faut aussi savoir que la déclaration permet d’avoir son revenu fiscal de référence. C’est lui qui sert pour obtenir de nombreuses aides et pour déterminer par exemple combien on va payer le repas de la cantine.  

Mais cette année les choses sont facilitées par l'entrée en vigueur de la déclaration tacite. De quoi s'agit-il ?  

D’une déclaration sans rien avoir à envoyer. Le fisc l’a rebaptisée entre temps déclaration automatique. Vous vérifiez simplement si tous vos revenus et vos charges qui sont pré-remplis dans votre déclaration - et donc connus du fisc - sont exacts. Si c’est le cas, vous ne faites rien d’autre. Cela confirme que votre déclaration est bonne. Selon Bercy, 12 millions de Français sont éligibles. En fait, ce sont essentiellement ceux qui touchent seulement des salaires, des retraites et qui ont des revenus d’épargne transmis au fisc par leur banque.  

Pour savoir si on en bénéficie, il suffit d’aller dans son espace personnel sur le site impots.gouv.fr. Vous avez une alerte vous invitant à vérifier si les éléments de votre déclaration sont exacts. Si vous avez des changements à faire, à la fin du document on vous aiguille vers votre déclaration en ligne. Il suffit de cliquer et de faire comme d’habitude. Si vous déclarez sur papier, vous recevez un imprimé adapté qui vous indique la marche à suivre.    

Avec l'entrée du prélèvement à la source il y a eu un décalage des crédits d'impôts liés à l'emploi à domicile. Est-ce que c'est maintenant, dans la déclaration qu'on doit remplir, qu'on entre les crédits d'impôts liés au CESU ?

Oui Il faut indiquer les sommes payées en 2019, pour calculer le montant précis des avantages auxquels vous avez droit, et régulariser l’avance que vous avez touchée en janvier 2020. Cette avance représentait 60% des avantages fiscaux dont vous avez bénéficiés pour les dépenses payées en 2018. Si vous avez reçu trop d’avance, vous aurez à la rembourser. Sinon, le surplus sera déduit de l’impôt qui vous reste à payer et le solde éventuel vous sera remboursé en juillet ou août. Ça servira aussi à calculer l’avance de 60% que vous toucherez en janvier prochain.  

Et une dernière nouveauté peut-être ?  

Bercy a fait des efforts de pédagogie. Vous remarquerez sur votre déclaration un pictogramme bleu qui renvoie vers le site Oups. Le site créé à la suite du droit à l’erreur reconnu aux citoyens vis-à-vis de l’administration. Vous allez avoir des alertes quand vous remplissez des cases qui occasionnent les erreurs les plus fréquentes.

J’ai mis le nez dans ma déclaration hier et j’avais oublié, comme plein de Français, d’indiquer dans les réductions d’impôt que j’ai deux enfants scolarisés. Eh bien, une fenêtre s’est ouverte pour me rappeler qu’ayant deux enfants déclarés à charge, je ferais bien de me pencher sur cette case !

Vous êtes à nouveau en ligne