Le délicat afflux des nouveaux venus sur l'Île de Ré

France 2

Dès le premier week-end, certains ont pris les devants pour se mettre au vert à la campagne afin d'éviter le coronavirus. C'est le cas sur l'Île de Ré (Charente-Maritime) où des tensions sont apparues.

A l'Île de Ré (Charente-Maritime), un hôpital a rouvert en urgence. Il doit accueillir des cas suspects de Covid-19. Les médecins l'ont demandé afin de limiter les cas de contagion. Depuis lundi, plus de 1 000 véhicules ont franchi le pont, notamment de nombreux propriétaires de résidences secondaires qui ont fui les villes pour aller se mettre au vert. "On mixe les deux, vacances et confinement. Pour aller au bord de la mer et faire du vélo", avoue un nouvel arrivant.

 Plus de plages et pistes cyclables

Une famille parisienne est arrivée lundi et jure de respecter les consignes : "Certains ont râlé. Je les comprends, mais là il y a des personnes qui ont respecté les mesures. Je sors à 300 mètres de la maison", concède une femme originaire de la région parisienne. L'arrivée des 3 000 habitants ont ulcéré un peu tout le monde notamment ceux qui sortent en famille et sur la plage. Du coup, les contrôles de gendarmerie se sont renforcés et les élus ont pris des mesures radicales avec l'interdiction des plages et des pistes cyclables.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne