Le décryptage éco. Air France taille dans ses effectifs

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Air France subit de plein fouet la crise du coronavirus. La direction prépare un plan massif de suppression de postes. En comptant sa filiale Hop !, au moins 8 000 emplois vont disparaître. L'analyse de Fanny Guinochet ("L'Express").

Air France va réduire entre 15 et 20% de ses effectifs. Toutes les catégories de personnels sont concernés. Même les pilotes devraient perdre jusqu’à 300 postes. Mais c’est le personnel au sol qui va payer le plus lourd tribu, avec plus de 5 000 départs envisagés. La plupart se feront sur la base du volontariat mais il faut s’attendre tout de même à quelques licenciements forcés.

Pour les navigants, les hôtesses et stewards, mais aussi les pilotes, Air France envisage une rupture conventionnelle collective. Plus souple que le plan de départs volontaires habituels, ce dispositif, qui date des ordonnances Macron de 2017, permet à l’employeur de pouvoir réembaucher assez vite, lorsque le transport aérien repartira mais pour le moment, le secteur est tellement sinistré par la crise du coronavirus, qu’Air France perd 90 % de son activité et veut réduire rapidement la voilure  

Après l'aide de l'État, ces annonces peuvent provoquer des remous 

Il y a des chances que ces annonces provoquent des remous parce que l’État vient tout juste de voler au secours d’Air France. Il a injecté 7 milliards d’euros via un système de prêts garantis mais cette aide financière va devoir être remboursée. Et surtout elle ne permet pas de maintenir l’ensemble des effectifs. Pour tenter d’éteindre les critiques à venir, la direction insiste sur les conditions de ces départs, non contraints pour la plupart, qui se feront via des incitations financières. La compagnie va aussi jouer sur la pyramide des âges, en proposant aux plus de 55 ans de partir avec un accompagnement. Toutes les modalités de ce plan d’économie, et notamment le nombre exact d’emplois supprimés, seront précisés aux syndicats début juillet.   

Les liaisons internes réduites

Air France va aussi revoir son périmètre. Cela va concerner surtout ses vols domestiques. Les liaisons internes vont être réduites, on évoque 40% de vols intérieurs en moins. Pour l’heure, la direction refuse de confirmer mais avant la crise, le réseau court-courrier d’Air France était déjà déficitaire. Et l’avenir de sa filiale Hop ! compromis. Pas sûr, dans ce contexte, qu’elle soit maintenue. En fait, la crise du Covid accélère et accentue le plan de restructuration que Ben Smith, le patron de la compagnie, avait présenté à l’automne dernier.

Vous êtes à nouveau en ligne