Le coronavirus grippe tourisme, hôtellerie et restauration à Paris

franceinfo

Le Covid-19 commence à inquiéter le monde du travail. Le Musée du Louvre à Paris par exemple est resté fermé dimanche 1er mars. Les voyages étant de plus en plus limités, le secteur touristique en prend un coup.

Avec le Covid-19, des restaurants parisiens ne font plus salle comble. La clientèle de touristes asiatiques se fait de plus en plus rare. "On perd 40 couverts par jour, soit 1 600 euros", révèle Mayline Dos Santos, restauratrice à Paris. Aux abords d'un grand magasin de la capitale, les touristes venus de Chine sont nettement moins nombreux. Peu d'affluence également dans les bus touristiques. "C'est très calme, il y a moins de clients", confirme un conducteur.

Touristes frustrés, Parisiens sereins

Dimanche 1er mars, le personnel du Louvre a décidé de fermer les portes du musée le plus visité du monde. "Le foyer infectieux que ça représente est énorme", explique Quentin Osle-Rudler, agent d'accueil qui a fait valoir son droit de retrait. Les touristes sont déçus. "Je ne suis pas content parce qu'on est venu exprès", indique un homme. Quant aux Parisiens, ils sont encore nombreux dans les lieux publics et semblent sereins. Devant un cinéma, les spectateurs veulent continuer à vivre, tout en prenant des précautions. Mais avec la propagation du coronavirus, d'autres lieux touristiques pourraient fermer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne