Le coronavirus pourrait faire chuter le PIB de 11% en 2020, mais il ne peut que remonter

FRANCEINFO

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire annonce une chute d’au moins 11% du PIB en 2020. Pour commenter cette sombre perspective sur franceinfo mardi 2 juin, Étienne Lefebvre, rédacteur en chef aux "Échos".

"Ce chiffre est vertigineux. 11% de PIB en moins, c’est l’équivalent des dix dernières années de croissance qui s’évapore d’un seul coup. Le déficit de l’État va dépasser 200 milliards d’euros et celui de la Sécu 50 milliards", souligne le journaliste Étienne Lefebvre sur franceinfo mardi 2 juin.

"Pourtant, il y a des signaux économiques plutôt encourageants. Ces mauvais chiffres sont liés au confinement. Mais depuis le déconfinement, la consommation repart. On est encore à -5%, mais on était à -30%, -35% en avril. Dans l’informatique, la croissance est de 20%, 30%, 40%. On devrait avoir une accélération avec la restauration, le tourisme. Le potentiel de consommation est important car on considère que les Français ont épargné 55% de plus que la normale pendant le confinement. Les signaux sont intéressants aussi du côté de la production. Près de 90% des chantiers du BTP ont repris", note le rédacteur en chef des Echos.

Coup de grâce pour certains

"Pour les entreprises en difficulté néanmoins, la crise sanitaire peut être le coup de grâce. Toutes doivent arriver à surmonter la hausse de leur coût de production lié aux contraintes sanitaires. Pour l’automobile et l’aéronautique, l’État va remettre au pot malgré ses déficits. L’État ne peut plus aider sans limites et va maintenant conditionner ses aides à des engagements sur l’emploi", conclut Etienne Lefebvre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne