Le blocage du transport aérien met en danger l'acheminement des vaccins de routine, selon l'Unicef

Un enfant se fait vacciner lors d\'une campagne menée par les autorités sanitaires avec le soutien de l\'ONG française Première Urgence Internationale (PUI), dans le village d\'Agang, dans l\'est du Tchad, le 25 mars 2019. 
Un enfant se fait vacciner lors d'une campagne menée par les autorités sanitaires avec le soutien de l'ONG française Première Urgence Internationale (PUI), dans le village d'Agang, dans l'est du Tchad, le 25 mars 2019.  (AMAURY HAUCHARD / AFP)

Depuis la semaine du 22 mars, l'organisation de l'ONU pour l'enfance a constaté une réduction de 70% à 80% des envois de vaccins, en raison de la baisse spectaculaire des vols commerciaux et de la disponibilité limitée des vols charters.

Des dizaines de pays risquent de se retrouver dépourvus de vaccins, notamment contre la rougeole, du fait des restrictions dans le transport aérien causées par la pandémie de Covid-19, a averti Marixie Mercado, porte-parole de l'Unicef, lors d'un point presse virtuel depuis Genève, vendredi 1er mai. 

En 2019, quelque 2,43 milliards de doses ont été distribuées dans 100 pays par le Fonds des Nations unies pour l'enfance pour vacciner environ 45% des enfants de moins de 5 ans, précise l'organisme international. 

Or, depuis la semaine du 22 mars, l'organisation a constaté une réduction de 70% à 80% des envois de vaccins, en raison de la baisse spectaculaire des vols commerciaux et de la disponibilité limitée des vols charters.

Des pays touchés par des épidémies de rougeole 

"Actuellement, des dizaines de pays risquent d'être en rupture de stock en raison de retards dans les livraisons de vaccins", a expliqué Marixie Mercado. Les 26 pays les plus menacés sont ceux qui sont difficiles à atteindre du fait du peu de vols commerciaux et de fret, a-t-elle relevé. Un grand nombre de ces pays se trouvent en Afrique, mais également en Asie, comme la Corée du Nord et la Birmanie. Cinq de ces 26 pays ont été confrontés en 2019 à des épidémies de rougeole, maladie très contagieuse et mortelle, selon l'Unicef.

En raison des retards, les pays puisent dans leurs réserves de vaccins destinés aux situation d'urgence, qui leur permettent de tenir environ trois mois. Si les problèmes de transport persistent, un nombre croissant de pays risquent de connaître une rupture des stocks de vaccins.

 

Vous êtes à nouveau en ligne