Le billet sciences. Perte de l'odorat et du goût : des symptômes du Covid-19 à surveiller

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'anosmie et l'aguesie peuvent être des symptômes chez les personnes touchées par le coronavirus.

La perte du goût et de l’odorat sont des symptômes de plus en plus constatés dans le monde chez des malades du Covid-19. En France, les ORL alertent sur ce qui peut être un signe précoce de la maladie.

Un chef cuisinier ne reconnait plus le gout de l’ail et du curry, une mère ne se rend plus compte de l’odeur nauséabonde de la couche de son bébé, une soignante de l’hôpital Lariboisière perd subitement l’odorat : ce sont ces constats d'anosmie (perte complète de l'odorat) et d'agueusie (perte de goût) qui ont mis la puce à l'oreille des ORL français. Et si ces pertes du goût ou de l'odorat étaient liées au Covid-19 ? D’autant que ces patients n’avaient pas de terrain allergique, pas de rhume, pas de nez qui coule alors que l’anosmie peut arriver dans un cas pour 400 après une rhinite aigüe. Pour en avoir le cœur net, la direction générale de la Santé a lancé une étude avec l’AP-HP sur une trentaine de cas.

Les premières études faites en Chine ne s'étaient pas penchées sur ces symptômes mais aujourd'hui il y en a de plus en plus faites en Iran, en Suisse, au Royaume-Uni, en Belgique, aux États-Unis. En Corée du Sud, où de larges tests de dépistage ont été faits, une recherche sur 2 000 patients diagnostiqués positifs au coronavirus a montré que 30% d’entre eux avaient eu une perte d’odorat. En Allemagne, ce sont les deux tiers d’une cohorte d’une centaine de personnes qui ont aussi perdu leurs sens. Ces symptômes partent au bout de quelques jours voire semaines pour ceux qui ont été le plus malades.

Un signe potentiel pour les patients avec peu de symptômes

Beaucoup de personnes atteintes par le Covid-19 ne savent parfois même pas qu'elles le sont. Elles sont asymptomatiques ou peu symptomatiques. Certains chercheurs estiment que cela peut être la moitié des cas. Pourtant, elles diffusent le virus à leurs proches, sans être testées positives. Si certaines personnes se plaignent d’une perte brutale de l’odorat et du goût sans avoir le nez qui coule, sans autre symptôme, la direction générale de la Santé considère que le diagnostic du Covid-19 est aujourd’hui probable et que ces personnes doivent rester isolées. Pour le docteur Dominique Salmon-Céron, de l’AP-HP, chargée de ce suivi, cela pourrait aider aussi à dépister plus facilement les personnes atteintes et à mieux protéger les soignants.

Vous êtes à nouveau en ligne