La Ligue contre le cancer s'inquiète de la pénurie de médicaments

L'organisation dénonce l’aggravation de la pénurie de médicaments et demande aux laboratoires de réagir.

La pénurie concerne tous les types de cancers, y compris les cancers pédiatriques. Les conséquences sont parfois lourdes pour les malades. Marie-Josée Legrand, atteinte d’un cancer de la vessie n’ayant pas eu accès à ses médicaments, ressent "une grande colère" doublée d'un "sentiment d’injustice". "Je trouve ça inadmissible de jouer avec la vie des personnes", ajoute-t-elle. 

Snobés par les laboratoires

La pénurie existait déjà, mais elle a été aggravée par la pandémie de coronavirus. Les grands laboratoires font en effet fabriquer leurs médicaments en Chine ou en Inde, car les coûts sont moins élevés. Des médicaments qui "n’intéressent plus commercialement parlant" les laboratoires, selon le Pr Axel Kahn, le président de la Ligue contre le cancer, bien qu’ils soient "tellement essentiels". La Ligue demande en conséquence des stocks de quatre mois et non plus de deux mois comme aujourd’hui. A ce jour, 1 499 médicaments sont déclarés en difficulté ou en rupture d’approvisionnement. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne