La dette publique se creuse, la France devra-t-elle la rembourser ?

FRANCEINFO

La dette publique se creuse largement : 100% du PIB avant la pandémie de coronavirus, probablement 120 après. La Cour des comptes a appelé mardi 30 juin à un effort de redressement structurel.

Des milliards d’euros distribués "quoi qu’il en coûte" pour sauver l’économie. Ce sont les mots d’Emmanuel Macron. Mais la France est déjà endettée. Une dette qui explose et qui pourrait même dépasser les 120% du PIB à cause du Covid-19. Alors, certains aimeraient annuler cette dette, notamment les élus de La France insoumise. Ce serait le seul moyen selon eux de régler la facture sans passer par une politique d’austérité.

Annuler sa dette : possible, mais délicat

Mais annuler la dette est-il techniquement possible ? Oui, selon des économistes. La Grèce a déjà négocié avec la banque centrale européenne l’effacement d’une partie de sa dette. Pour d’autres, supprimer la dette d’un pays comporte des risques. "Si un pays annule sa dette, il n’est plus du tout crédible. Les investisseurs vont lui faire payer très cher et l’investissement, l’immobilier et la consommation vont s’effondrer", estime l’économiste Marc Touati. Ainsi, la Cour des comptes a appelé mardi 30 juin la France à faire un effort pour maîtriser sa dette publique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne