Coronavirus : avec une chute de 5,8% de son PIB au premier trimestre, la France entre officiellement en récession

Un bar-restaurant fermé à Paris, le 22 avril 2020.
Un bar-restaurant fermé à Paris, le 22 avril 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Il s'agit de la baisse la plus forte du produit intérieur brut depuis 1949 et le début des évaluations trimestrielles de l'Insee.

Du jamais-vu. Le produit intérieur brut (PIB) français a chuté de 5,8% au premier trimestre 2020, selon une estimation dévoilée par l'Insee jeudi 30 avril. Il s'agit de la baisse la plus forte dans l'historique des évaluations trimestrielles du PIB débutées en 1949.

>> Coronavirus : suivez en direct les conséquences de la pandémie

Après le recul de 0,1% du produit intérieur brut français enregistré au dernier trimestre 2019, cette performance confirme que la France est bien entrée en récession. Cette chute de l'activité "est principalement liée à l'arrêt des activités non essentielles dans le contexte de la mise en place du confinement à partir de la mi-mars", explique l'Insee.

Cette baisse dépasse largement les reculs observés lors du premier trimestre de 2009, en pleine crise financière (-1,6%), ou du deuxième trimestre de 1968, dans le contexte de Mai 68 (-5,3%), précise l'Insee. Cette évaluation correspond à celle de la Banque de France, publiée début avril, qui estimait la contraction du PIB à environ 6% au premier trimestre. Le gouvernement estime que le PIB va s'effondrer de 8% cette année.

Vous êtes à nouveau en ligne