Jordan Bardella appelle à la fermeture des frontières

Le député européen et vice-président du Rassemblement national Jordan Bardella est l’invité des "4 Vérités" de France 2 lundi 4 mai.

Concernant le déconfinement, le député européen et vice-président du Rassemblement national Jordan Bardella estime "qu’une grande partie de nos compatriotes attendent aujourd’hui de pouvoir retourner au travail, beaucoup d’entreprises attendent de pouvoir reprendre leur activité". "Je vois dans cette loi qui a été votée ce week-end de gadget beaucoup d’éléments qui apparaissent comme une usine à gaz et qui remettraient en cause beaucoup de libertés publiques (…). L’essentiel n’y est pas : nous, nous sommes favorables à ce que le port du masque soit obligatoire dans l’espace public dès lundi" 11 mai.

"L’absence d’anticipation" du gouvernement

"Le confinement prolongé que nous vivons (…) parce qu’il n’y a pas de masques en quantité suffisante, parce qu’il n’y a pas de tests en quantité suffisante, oui, c’est le fruit direct de l’absence d’anticipation du gouvernement", pense-t-il. "Je suis favorable à ce qu’aujourd’hui on ferme les frontières. On ne peut pas imposer des frontières par département à l’ensemble de la population français quand on continue de faire venir des trains, quand on continue à refuser de mettre des contrôles aux frontières nationales. Je souligne là des incohérences", conclut Jordan Bardella.

Vous êtes à nouveau en ligne