Jardin. La sauge colibri, la meilleure ennemie des pucerons

Salvia spathacea a tout pour elle : beauté, facilité de culture et tiges collantes pour piéger les pucerons. 

La sauge colibri est le meilleur ennemi des pucerons. Ces mini-vampires pompent la sève des végétaux et sont les responsables de dégâts sur nos plantes. Ils peuvent déformer les feuilles et ils excrètent du miellat qui favorise l’apparition d’un champignon et d’une maladie, la fumagine.

Des tiges et feuilles toutes collantes

Quelques pucerons, ça va ; des colonies de pucerons, non merci ! C’est là qu’intervient la sauge colibri, en latin, salvia spathacea. Cette plante vivace est un "tue pucerons" et un "tue moucherons" 100% naturel. Quand les bestioles viennent se poser sur ses tiges toutes collantes, elles ne peuvent ni redécoller ni crapahuter ailleurs.

Sylvain Mabon, qui la produit en Bretagne dans ses pépinières Indigènes, adore cette sauge : "C'est une belle plante qui dégage une odeur très agréable, une senteur d'agrumes. C'est, pour moi, le meilleur auxiliaire pour me débarrasser des pucerons... Tout est collant, les tiges comme les feuilles. Quand on la regarde de près, on peut souvent voir une quantité de moucherons et pucerons collés sur les tiges."

Sylvain Mabon, pépiniériste spécialisé en plantes originales et surprenantes (Pépinières Indigènes). 
Sylvain Mabon, pépiniériste spécialisé en plantes originales et surprenantes (Pépinières Indigènes).  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Plantez-là au potager

La sauge colibri vient de la côte ouest des États-Unis, plus exactement du sud de la région de San Diego. On l’appelle ainsi parce qu’en Californie, elle est pollinisée par des colibris.

Les fleurs sont très belles, rose pétard. Elles s’épanouissent en haut de hampes très esthétiques, et font le bonheur des abeilles et des papillons. Comme les capucines, les œillets d’Inde et les soucis, vous pouvez la planter au potager, les pucerons seront moins nombreux sur les légumes.

Elle pousse également très bien à l’ombre sèche, aux pied des haies par exemple. Et Sylvain Mabon vous la recommande également pour un autre endroit du jardin :

"J'aime bien la marier avec des rosiers. On a souvent des problèmes de pucerons sur les rosiers, la sauge colibri est un moyen d'aider au règlement du problème ! Les deux plantes apprécient le même environnement. Elles aiment le soleil, demandent peu d'arrosage, supportent des sols parfois très secs. Et comme salvia spathacea mesure environ 50 cm, elle ne concurrence pas le rosier." 

Un sol bien drainé

La sauge colibri résiste à -10°C, à condition d’être installée dans un sol bien drainé. Si votre terrain ne l’est pas ou pas assez, ajoutez une bonne couche de matériaux drainants ou fibreux, comme du gravier ou de la fibre de coco. Sylvain Mabon vous recommande, lui, de l’écorce de pin finement broyée pour éliminer l’acidité naturelle de cette écorce.  

Merci à Sylvain Mabon. Ses Pépinières Indigènes sont installées à Plomelin, dans le Finistère. 

Bonnes feuilles

J'ai eu un coup de cœur pour le livre C’est Mon arbre d’Olivier Tallec. Le héros est un écureuil rigolo prêt à tout pour protéger SON arbre et SES pommes de pin. Et il ne manque pas d’imagination pour y parvenir.

Pour les enfants à partir de 5/6 ans. Ed. l'École des Loisirs, 12,50 euros.

Vous êtes à nouveau en ligne