Italie : une rentrée scolaire sous haute surveillance

Après 6 mois et demi sans classe, les jeunes Italiens retrouvent les bancs de l’école.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Le gouvernement italien a déployé un dispositif d’envergure pour la rentrée scolaire : masques gratuits, thermomètres ou encore bureaux individuels, tout est pensé pour limiter au maximum la propagation du virus. Dociles, les jeunes Italiens se plient aux règles. "Ce n’est pas le top mais on ne peut pas faire autrement, alors quand je serai dans l’école, je le porterai", témoigne l’un d’eux.

Des consignes strictes

Certains lycées disposent d’un plan de circulation, d’autres aménagent leurs horaires afin d’éviter les regroupements. Les professeurs quant à eux ont tous été dépistés. Dans le sud, sept régions ont reporté la rentrée afin de terminer les aménagements des locaux. "L’État italien a consacré sept milliards d’euros à ce que cette rentrée se passe bien", indique le journaliste Alban Mikoczy depuis Rome.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne