Italie : les touristes ne sont pas au rendez-vous

FRANCE 2

L’Italie a beau avoir rouvert ses frontières le 3 juin, le constat est sans appel : les touristes ne se bousculent pas. Un coup dur pour l’économie du pays, où trois millions d’emploi sont menacés. 

Deux semaines après la réouverture des frontières italiennes, Rome, l’une des plus belles villes du monde, reste déserte. Au Colisée ou au Panthéon, il n’y a quasiment aucun touriste. La capitale est méconnaissable en plein mois de juin, au grand dam des commerçants. "Il n’y a pas de touristes, seulement des Romains. D’un point de vue économique, il n’y a vraiment rien", témoigne l’un d’entre eux. 

Peu de réservations dans les hôtels

Les rues et les terrasses des cafés restent désespérément vides et les hôtels peinent à faire redémarrer leur activité. "L’hôtel voisin est fermé et ne rouvre pas. L’hôtel Borgo Pio a une réservation pour août et une pour septembre. Ce sont les chiffres pour le moment", se désole Ilaria Bussiglieri, présidente de l’association des magasins du Vatican. Même si le pays a surmonté la phase aiguë de la pandémie, la saison s’annonce très difficile pour le tourisme italien. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne