Coronavirus : la France annonce qu'elle retire ses troupes d'Irak "compte tenu notamment de la crise sanitaire"

Des militaires français à Mossoul (Irak), le 13 juillet 2017. Photo d\'illustration.
Des militaires français à Mossoul (Irak), le 13 juillet 2017. Photo d'illustration. (FADEL SENNA / AFP)

Les soldats chargés de la formation des armées irakiennes doivent quitter l'Irak jeudi. En pleine pandémie de coronavirus, la mission devenait difficile à mener, mais elle a "rempli ses objectifs".

Les quelque 100 soldats français installés à Bagdad en Irak, et chargés de la formation des armées irakiennes, vont quitter le pays jeudi, a appris franceinfo de source militaire mercredi 25 mars. La partie française de l’état-major de la coalition anti-Daech en Irak a déjà quitté Bagdad, pour être déployée au Koweit voisin.

>> Suivez l'évolution de l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Selon cette source militaire, la mission de formation avait "rempli ses objectifs", et "devenait compliquée avec le risque local de transmission du Covid-19". L'opération Chammal, le volet français de la lutte anti-terroriste en Irak et en Syrie, ne comptera donc plus d'éléments sur le sol irakien.

En revanche, les deux bases aériennes françaises dans la région, en Jordanie et aux Emirats arabes unis, restent opérationnelles. Elles poursuivent leurs missions de reconnaissance, de renseignements et de frappes.

Vous êtes à nouveau en ligne