Indre-et-Loire : un atelier de production de masques installé dans une salle des fêtes

FRANCE 3

Les masques, même faits maison, sont utiles pour se protéger du coronavirus. Désormais, tout le monde s’y met. À La Riche (Indre-et-Loire), des bénévoles ont transformé la salle des fêtes en atelier de production. Ils ont un défi : fabriquer 5 000 à 6 000 masques d’ici mercredi 8 avril.

Avant de participer au marathon, il faut franchir quelques barrières sanitaires. Des mesures barrières : température, etc. Une fois les surchaussures enfilées, c’est parti pour trois jours de fabrication sans interruption. Une vingtaine de couturières et de couturiers masqués vont se relayer aux machines à coudre d’une salle des fêtes de La Riche (Indre-et-Loire) reconvertie en atelier de production. Tous ont une bonne raison de participer.

Les masques offerts à ceux qui le demandent

Chaque bénévole réalise une étape de fabrication. Toutes les deux heures, l’atelier est désinfecté. Une fois stérilisés, les masques seront offerts aux ambulanciers, aux commerçants, aux éboueurs… à tous ceux qui le demandent. La production va tourner jour et nuit. L’équipe de couturières masquées, qui a déjà réalisé 6 000 masques en trois semaines, espère en fournir 5 000 à 6 000 de plus d’ici mercredi 8 avril au soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne