Indre-et-Loire : des conditions de vie inquiétantes dans un Ehpad de Buzançais

France 3

Ce jeudi 23 avril, l’Organisation mondiale de la santé estime qu’une tragédie inimaginable se joue dans les maisons de retraite en Europe. Chaque jour, on découvre à quel point les personnes âgées sont en situation de vulnérabilité face au coronavirus dans les Ehpad.

Contaminée par le Covid-19, la mère de Nathalie Jouannet est fin de vie. Dans l’Ehpad de l’Indre où elle réside, 12 personnes sont mortes des suites du coronavirus. "On ne sait pas quoi dire, on ne sait pas quoi faire. Il y a de la colère. J’ai des questions, j’aimerais des réponses", s’émeut sa fille. La résidente de 92 ans, est confinée depuis le 27 mars dernier. Alors sa famille peine à comprendre comment elle a pu contracter le Covid-19.

"Ils ne méritent pas cette fin de vie là"

Même colère, même doutes pour les autres proches de résidents. Également contaminée, la grand-mère de Catherine Brillet est aujourd’hui en détresse psycholique : "Elle pleure au téléphone, elle demande à nous voir, à ce qu’on la sorte de là. Les paroles de ce matin, c’était : ‘Si vous ne faites rien, je me jette par la fenêtre.’ Ils ne méritent pas cette fin de vie là."

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne