Inde : quelles méthodes pour confiner 1,3 milliard de personnes ?

L'Inde est le pays qui compte la plus forte densité de population au monde, alors le confinement est délicat. La police doit parfois user de méthodes qui font polémique pour faire respecter le confinement.

New Delhi compte 25 millions d'habitants. Mais la ville d'Inde est désormais désertée. Et c'est la même chose dans tout le pays, à Calcutta ou encore Bombay. Pour arriver à ce résultat, les autorités indiennes ont utilisé la manière forte en mettant en place un peu partout des barrages de police. Les contrevenants risquent un an de prison. Mais les policiers préfèrent souvent une sanction... plus immédiate. Des amateurs ont filmé des dizaines de scènes similaires aux quatre coins du pays : des coups de matraque pour ceux qui refusent le confinement.

Humiliations en public

Parfois, les fautifs sont aussi humiliés, forcés à se plier en deux ou avancer accroupis. Ces violences policières sont bien sûr complètement illégales. Les policiers ont également une autre mission : marquer les maisons ou les immeubles où il y a des cas potentiels de coronavirus. Officiellement, le confinement en Inde devrait prendre fin le 15 avril, mais les autorités ont laissé entendre qu'il pourrait être prolongé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne