Ile-de-France : "Avec le déconfinement, c'est le retour à la normale et la normale sur la ligne 13, ce sont des incidents tous les jours", déplore un député

Le député communiste Stéphane Peu à l\'Assemblée nationale, le 22 mai 2018. 
Le député communiste Stéphane Peu à l'Assemblée nationale, le 22 mai 2018.  (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Le député PCF Stéphane Peu demande aux employeurs d'étaler les prises de poste pour les ouvriers et les employés qui ne sont pas des cadres afin de soulager la ligne.

"Avec le déconfinement, c'est le retour à la normale et la normale sur la ligne 13, ce sont des incidents tous les jours" qui "créent des perturbations" et des rames surchargées, déplore le député communiste de la deuxième circonscription de Seine-Saint-Denis Stéphane Peu lundi 11 mai sur franceinfo, alors que certaines rames de la ligne 13 du métro étaient bondées en ce premier jour de déconfinement entre 6h et 7h. La RATP explique que c'est lié à des infiltrations d'eau qui ont provoqué une interruption du trafic.

>> Coronavirus : suivez la première journée du déconfinement en direct.

franceinfo : Que pensez-vous des rames de métro surchargées sur la ligne 13 lundi matin ? La RATP explique que c'est à cause d'un incident exceptionnel.

Stéphane Peu : Malheureusement, avec le déconfinement, c'est le retour à la normale et la normale sur la ligne 13, ce sont des incidents tous les jours, voire plusieurs fois, qui créent des perturbations. Donc, à la surcharge de cette ligne, au fait qu'il n'y ait pas possibilité d'avoir des trains aussi réguliers qu'il le faudrait, s'ajoutent en plus des incidents à répétition.

C'est une ligne que les usagers baptisent 'la ligne de l'enfer'. Et ce n'est pas malheureusement un hasard s'il s'agit de la ligne qui permet d'acheminer, entre autres, les habitants de la Seine-Saint-Denis, tant dans le cœur de Paris que dans l'Ouest parisien, pour aller travailler. Stéphane Peu, député PCF de Seine-Saint-Denisà franceinfo

De 6h à 7h du matin, ce sont les heures de pointe. J'entends la mobilisation de la SNCF et de la RATP [pour réparer les incidents], je ne la remets pas du tout en cause, ça s'est passé en fonction aussi des quartiers. J'ai des remontées qui me font dire qu'en Seine-Saint-Denis, que ce soit la ligne D du RER, la ligne B du RER ou la ligne 13 du métro, les choses n'ont pas été aussi simples que ça. Tout en notant, ce qui est important et ce qu'on note depuis le début, c'est l'extrême discipline et le civisme des usagers. Tout le monde avait un masque.

Pourtant davantage de rames de métro ont été mises en circulation sur la ligne 13, par rapport aux autres lignes. N'est-ce pas suffisant ?

Le problème, c'est qu'en temps normal ce sont des lignes qui sont totalement chaotiques et surchargées, alors il y avait certes moins de monde lundi matin, mais aussi moins de rames, même s'il y en avait peut-être proportionnellement plus qu'ailleurs. Et ça ne crée pas des conditions satisfaisantes.

Il y a eu au moins pendant une heure et demie ce matin sur ces réseaux une densité qui ne permettait pas de respecter les distances physiques.Stéphane Peu

Et puis, c'est une question que j'ai posée à la ministre du Travail, je pense qu'il faut quand même aussi ré-insister auprès des employeurs pour qu'il y ait plus d'étalement à l'embauche et à la prise de poste, et notamment pour les personnels d'exécution, pour les ouvriers et les employés qui ne sont pas des cadres, qui n'ont pas de liberté sur l'heure de l'embauche, et donc ils doivent être autorisés, il doit y avoir un effort de fait par tout le monde, y compris les petites entreprises. (…) Il faut que tout le monde fasse un effort et j'invite les employeurs [à étaler les horaires de leurs salariés] pour que l'on puisse ne pas être soumis aux heures de pointe autant que nous le sommes d'habitude.

Redoutez-vous que les transports soient d'autant plus chaotiques que le nombre et la fréquence des contrôles vont augmenter dès mardi ?

Non, pas vraiment, très franchement. Faisons confiance. Ce gouvernement est trop méfiant vis-à-vis de la population, il y a partout beaucoup de civisme, beaucoup de responsabilités. Les gens ne sont pas idiots. Ils savent que l'épidémie et que le Covid-19 c'est dangereux, qu'il faut s'en protéger et protéger les siens. Par exemple, l'histoire des masques. Ce matin, distribution à l'entrée des métros ou pas, tout le monde avait un masque. S'il y a quelques personnes qui ne respectent pas ça, il faut les sanctionner. Moi, je pense qu'on doit mettre aussi un peu de souplesse sur les attestations employeurs [obligatoires pour prendre les transports] parce que, notamment en Île-de-France, on spécifie dans les attestations employeurs, RATP ou SNCF, sauf que la particularité des transports en Île-de-France est qu'on peut prendre alternativement l'une et l'autre.

Vous êtes à nouveau en ligne