"Il est temps" : Arte prend le pouls de la société post-Covid

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La chaîne franco-allemande lance une grande consultation internationale pour repenser le monde de demain.

Baptisée "Il est temps", cette enquête, en partenariat avec Radio France, donne la parole aux citoyens à travers un questionnaire sur l'écologie et le changement climatique. "L'enjeu est d'écouter pour donner une image juste de notre société", explique Fabrice Puchault, responsable de l'unité société et culture d'Arte, à l'origine du projet. "Les 133 questions sont ouvertes à tous mais nous poserons un regard particulier sur les réponses des 18-34 ans car ce sont eux qui vont affronter le monde de demain, qui devront s'y adapter et peut-être le changer". 

Cette consultation durera six mois et se traduira en novembre par la diffusion sur Arte de six documentaires construits au regard des résultats. "24h après son lancement mercredi matin, il y avait déjà 20 000 contributions. Plus il y en aura, plus ça créera du débat, et c'est ce que nous voulons".

"Des programmes accessibles à tous, qui ne cèdent rien à l'intelligence"

Fabrice Puchault en profite pour commenter les performances historiques d'Arte depuis le confinement. Dépasser le million en prime time devient une habitude, la part d'audience du mois d'avril s'élève à 2,8% (davantage que C8 et TMC) : "Je ne sais pas si Arte est devenue une chaîne grand public mais c'est une chaîne pour tous. Il faut des programmes accessibles à tous mais qui ne cèdent rien à l'intelligence".La plateforme Arte.tv est également très performante : sa consommation a augmenté de 70% depuis la mi-mars. 

Vous êtes à nouveau en ligne