Huit millions de personnes au chômage partiel ont désormais droit à une formation gratuite

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un dispositif, lancé mardi 14 avril, rend gratuites toutes les formations professionnelles pour les huit millions de salariés au chômage partiel.

"Formez-vous, c’est gratuit !" Depuis ce matin, le Fonds national de l’emploi, le FNE formation, finance la formation de tous les salariés en chômage partiel. Ce dispositif était jusqu’à présent réservé aux plus petites entreprises et aux salariés qui avaient le plus faible niveau de qualification par rapport aux besoins du marché du travail. Il est donc étendu aux huit millions – mais le chiffre évolue tous les jours – de salariés placés en chômage partiel par leur entreprise.

Ils ont du temps : c’est donc le moment idéal pour suivre une formation, sans piocher dans leur compte personnel de formation, sans délier les cordons de la bourse. L’État prend en charge 100% des coûts pédagogiques.
Une condition toutefois : que votre entreprise soit d’accord, puisque c’est elle qui va faire la demande auprès de la Direccte, la Direction régionale du ministère du Travail. Une simple convention sera passée entre l’entreprise et la Direccte. Pour les entreprises, c’est aussi le moment de permettre aux salariés de monter en compétences.

Les formations concernées

On parle de titres ou de diplômes inscrits au répertoire national des certifications professionnelles. Il faut que ce soit une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche. Cela peut être aussi un CQP, un Certificat de qualification professionnel. Bref, une formation qui débouche sur un titre qui peut vous permettre de progresser dans votre carrière, de trouver un autre emploi, ou d’être mieux adapté aux besoins du marché du travail. Du sérieux, en un mot. À noter que les formations obligatoires ne rentrent pas dans le dispositif. Elles ne seront pas prises en charge par le FNE formation.

Les formations vont se dérouler de la façon suivante. La condition, c’est que la formation respecte les règles du confinement. Donc évidemment des formations à distance. Concernant le salaire : en principe, dans le droit commun, quand on est en formation, on touche 100% de son salaire, même si on est au chômage partiel. Là, le décret du gouvernement demande aux salariés en formation de faire un effort et de ne toucher que les 84% du salaire net.
Les salariés en chômage partiel ne sont pas tous concernés.  il y a deux exceptions. Elles concernent les apprentis et les personnes qui sont en contrat de professionnalisation, qui n’entrent pas dans le dispositif.

Vous êtes à nouveau en ligne