Hôpitaux : dans la crainte d'une seconde vague

France 2

Les hôpitaux s'attendent à voir arriver une seconde vague de patients malades du coronavirus avec le déconfinement : elle débuterait fin mai et culminerait fin juin.

Les services hospitaliers se préparent à de nouveau augmenter la capacité d’accueil en réanimation, comme dans cette clinique à Stains (Seine-Saint-Denis) qui a ouvert son service de réanimation au début du mois d'avril pour soulager les hôpitaux publics de Seine-Saint-Denis. Si le rythme se ralentit, tous craignent une deuxième vague.

"On a fait l'ouverture et on fera la fermeture"

"J'ai très peur d'une seconde vague. Depuis le dernier discours du président Emmanuel Macron, le confinement est moins respecté, on voit beaucoup de gens dans les rues", déplore Aline Lheureux, cadre infirmière en réanimation à la clinique de l'Estrée à Stains (Seine-Saint-Denis). La direction a d'ores et déjà fait savoir que ce service ne fermera pas tant que dure l'épidémie. "On a fait l'ouverture et on fera la fermeture", renchérit la doctoresse Anne-Marie Gouvet, anesthésiste-réanimateur dans le même établissement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne