Hérault : le pharmacien jugé pour avoir vendu un "remède" contre le Covid-19 a été relaxé, le parquet fait appel

Le pharmacien qui proposait un traitement pour les symptômes du Covid-19 a son officine à Vailhauquès (Hérault).
Le pharmacien qui proposait un traitement pour les symptômes du Covid-19 a son officine à Vailhauquès (Hérault). (GOOGLE MAPS)

Le parquet estime qu'il y a une "tromperie caractérisée" dans la production de ce traitement contre le coronavirus qui a rapporté plus de 6 000 euros au pharmacien. Ce dernier a plaidé avoir élaboré une formule pour lutter contre les symptômes, pas contre le Covid-19.

Un pharmacien de Vailhauquès (Hérault), qui était jugé pour avoir vendu dans son officine et par internet "un remède" contre le Covid-19, a été relaxé par le tribunal correctionnel de Montpellier, rapporte France Bleu Hérault jeudi 2 juillet. Le parquet a décidé de faire appel.

Le 26 mars dernier, la direction départementale de la protection des populations avait repéré que le pharmacien avait mis en vente une préparation homéopathique sous l’appellation "Épidémie 19". Le remède étant présenté comme ayant des propriétés "aidant à lutter contre le Covid-19" à titre préventif et curatif. Après enquête de la gendarmerie de Castelnau-le-Lez, il s'est avéré que, pendant 10 jours, l'homme a vendu plusieurs centaines de doses de ce produit pour plus de 6 000 euros.

Ce sont les symptômes qu'il visait 

Jugé lundi, le pharmacien s'est défendu d'avoir voulu tromper qui ce soit. Au plus fort de la crise, des gens à qui on ne proposait aucun traitement étaient en demande, selon lui. "Ils me demandaient alors je me suis dit : ma formule, je vais la partager". Il se défend également d'avoir voulu guérir la maladie. Ce sont les symptômes qu'il visait : difficultés respiratoires, fièvre, toux.

À ce jour, aucune étude clinique n'a démontré les effets positifs de la formule du pharmacien. Pour le procureur de la République, aucun doute : il s'agit d'un tromperie caractérisée. Mais il n'a pas été suivi par le tribunal qui a prononcé la relaxe. Le parquet va faire appel.

Vous êtes à nouveau en ligne