Hautes-Alpes : confinés dans un refuge

FRANCE 3

Depuis le début du confinement, le refuge du Pas du Loup, dans les Hautes-Alpes, est vide. Une aubaine pour ses gardiens, qui ont tout le temps de profiter du printemps.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sur le chemin jusqu'au refuge du Pas du Loup, à 1 530 m d'altitude au-dessus de Saint-Martin-de-Queyrières, dans les Hautes-Alpes, on croise davantage d'écureuils que de marcheurs depuis le début de la période de confinement, qui en est à son 34e jour, dimanche 19 avril. Pourtant, les gardiens de ce lieu de passage continuent de travailler, ce qui n'est pas pour leur déplaire. "On est venus ici parce qu'on aime la nature. On ne serait pas venus là si on avait peur d'être isolés", assure Bernard Baronnat, le maître des lieux.

"C'est incroyable, le nombre de fleurs qu'il y a"

Face à une affluence nulle, ces passionnés ont tout le temps de flâner. Une chance, alors que le mélèze offre en ce moment ses bourgeons de pomme de pin. "C'est incroyable, le nombre de fleurs qu'il y a, c'est impressionnant", s'enthousiasme sa compagne. Une fois cueillies, elles finiront en une succulente gelée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne