Haute-Savoie : un skieur de 24 ans se tue dans le massif du Mont-Blanc en plein confinement

Photo prise au Nid d\'Aigle le 10 août 2003 sur le glacier de Bionnassay, dans le massif du Mont-Blanc (illustration).
Photo prise au Nid d'Aigle le 10 août 2003 sur le glacier de Bionnassay, dans le massif du Mont-Blanc (illustration). (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Ce skieur était parti en randonnée, alors qu'un arrêté préfectoral interdit les activités en montagne.

Le corps d'un jeune homme de 24 ans a été retrouvé dimanche 5 avril au matin dans le massif du Mont Blanc, en Haute-Savoie, rapporte France Bleu Pays de Savoie. Ce skieur était parti en randonnée, alors qu'un arrêté préfectoral interdit les activités en montagne, en cette période de confinement.

>> Les dernières informations sur la pandémie de coronavirus dans notre direct.

Les gendarmes ont retrouvé le corps à 2 200 mètres d'altitude, en aval du Nid d'aigle, dans le massif du Mont Blanc. D'après les premiers éléments, le jeune homme a fait une chute de 300 mètres, alors qu'il suivait la ligne de chemin de fer du tramway du Mont-Blanc. Un tracé très dangereux, avec des pentes très raides et lieu de nombreux accidents mortels, selon France Bleu Pays de Savoie.  

La plupart des gens respectent [le confinement]. Mais on a des irréductibles qui, en plus, n'acceptent pas qu'on les verbalisent. Et moi je ne peux pas envoyer des hélicoptères dès que ces personnes font n'importe quoi. Stéphane Bozon, commandant du peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonixà France Bleu Pays de Savoie

"On en a vu qui se confinaient à plusieurs dans les refuges !, s'indigne le commandant. En termes de risque de contamination, c'est irresponsable. Ce pauvre garçon n'avait rien à faire là où il est mort. Respectons le confinement ! Même en montagne !", a insisté le militaire.

Vous êtes à nouveau en ligne