Haute-Garonne : la peur d’une vague de licenciements dans l’aéronautique

France 2

De nombreux salariés travaillant dans l’aéronautique sont toujours au chômage partiel. Face au manque de visibilité dont ils disposent, beaucoup manifestent et craignent des licenciements massifs.

Marjorie Salviani et Arnaud Robin représentent un couple dans la détresse. Près de Toulouse (Haute-Garonne), tous les deux travaillent pour l’entreprise AAA qui sous-traite pour le géant de l’aéronautique Airbus. En raison de la crise qui frappe le pays, ils se retrouvent en chômage partiel depuis six mois désormais. Cette situation difficile à vivre les empêche de se projeter dans leur vie. Ils n’arrivent pas à savoir si leurs postes vont être supprimés ou non.

Un secteur en crise

Plutôt que de rester à son domicile, Arnaud Robin assume son rôle de représentant syndical CFDT. Il part sur le terrain et se joint à d’autres manifestations de salariés travaillant également pour un sous-traitant d’Airbus. Il veut unir leurs causes. "Si on touche à un, on touche à tous", rappelle-t-il. En Haute-Garonne, 6 530 postes dans l’aéronautique sont menacés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne